La defaite de la pensee 2

La défaite de la pensée d'Alain Finkielkraut, Gallimard 2011.-( Folio essais)

La défaite de la pensée

d'Alain Finkielkraut

Gallimard, 2011.-(Folio essais)

 

Une réflexion sur la pensée dont la culture représente l'acmé de la civilisation occidentale. Ainsi, le siècle des Lumières en s'opposant à la religion a délivré l'homme de l'obscurantisme.

Mais au nom de la supériorité culturelle occidentale, la France colonise l'Afrique du Nord et dépossède notamment les Tunisiens et les Algériens de leur culture et de leur identité.

Pourtant, l'indépendance gagnée par la Tunisie naît du puissant sentiment des Tunisiens de partager un bien unique, une culture commune. Malheureusement, ce qui soude à un moment dans l'histoire peut parfois enfermer en témoigne le repli identitaire et culturel. La notion de culture change, évolue selon les diktats imposés dans la société et Alain Finkielkraut déplore le sort réservé, pour lui, aux plus belles oeuvres de l'esprit.

A notre époque, au nom de l'industrie de l'entertainment tout devient culturel.

Le philosophe constate un appauvrissement de la vie intellectuelle tributaire d'une tyrannie de la société de loisirs et d'une idéologie du jeunisme.

 

Prix Gutenberg du meilleur essai 1988

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !